Administrer

La pratique du surf à la Réunion

voyage01 | 24 juillet, 2017 15:20

L’île de la Réunion est un véritable paradis du surf. Elle compte une vingtaine de spots de surf entre Boucan Canot et Saint-Pierre dont un ayant déjà été le théâtre de championnat de surf mondial. Saint-Gilles-les-Bains compte 6 spots de surfs dont Boucan Canot, Ti Boucan, Les Aigrettes, Roches Noires, l’Hermitage et le Perroquet. TI Boucan offre de nombreuses belles droites et gauches au Nord de Saint-Gilles. Quant aux Aigrettes, celles-ci se trouvent du côté du corail. Cependant, il mérite de souligner que les surfeurs sont plus aisés à la gauche. Par ailleurs, le spot des Roches Noires a l’avantage de recueillir des surfeurs de tous les niveaux. Avec son lagon exceptionnel, sa droite tubulaire et sa gauche puissante, L’Hermitage est l’apanage de la pratique du surf à la Réunion. Trois Bassins ne dénombre que 3 spots dont l’un porte le même nom et les deux autres connus sous l’appellation la gauche des « PD » et la barrière. Trois Bassins est l’alternative des surfeurs et des bodyboarders lorsque les autres spots leur sont inaccessibles. Ses vagues ne sont que funs. D'autre Idées de vacances ici A Saint-Leu se trouve le plus grand spot de surf dit la gauche de Saint-Leu où les championnats du monde ont pris lieu. Les vagues offrent un bowl sensationnel de plus de 3 mètres de haut ! Les initiés doivent garder leur vigilance car si la mise à l’eau paraît facile, les vagues s’y creusent facilement. Outre la gauche de Saint-leu, il existe aussi la Caffrine qui reste de qualité ainsi que la tortue et le cimetière. A l’Etang-Salé, la Pointe des Galets est connue pour être un spot de gros. Le tournant et le brisant sont aussi d’autres choix de spot pour les surfeurs de tous niveaux qui sont connus pour être plus ventés. Halte aux vagues molles qui peuvent être délicates. Saint-Pierre compte également les droites de la pointe du Diable, de la Jetée ou de Ti’paris qui ne sont pas loin d’être agréables comme à Saint-Benoît, les spots de Butor et de la Gare sont autant sollicités par les amateurs de surf.

Musique à Barcelone : allez au parc !

voyage01 | 20 mars, 2017 14:04

Fermez les yeux et imaginez le scénario suivant : c’est une chaude journée ensoleillée avec un ciel bleu clair, vous êtes entouré par des arbres verts luxuriants. Vous êtes assis et vous vous détendez sur l'herbe. En arrière-plan, des musiciens jouent de la musique jazz. Vous vous sentez en paix parce que tout ce que vous pouvez faire c’est vous balancer au rythme de votre morceau favori. N’auriez-vous pas envie que ce scénario soit une réalité? Dans une ville animée comme Barcelone, c'est une réalité pour tout le monde. 
(Lire la suite de l’article)

Un voyage à Las Vegas

voyage01 | 12 août, 2016 15:28

Las Vegas ! L’industrie du spectacle et des jeux. Cette ville des États-Unis sous son ciel bleu en fascine plus d’un. De ses chaînes d’hôtels à ses prestigieuses salles de jeux et restaurants, elle vous propose le nécessaire pour ravir vos sens et vos vacances. Le casino Bellagio fait partie de ces merveilles de Vegas et des USA suivez ce guide pour le voyage
(Lire la suite de l’article)

Les Siestes électroniques de Toulouse, tranquille et branché

voyage01 | 20 juin, 2016 10:11

C’est un peu le signal du départ de l’été dans la Ville rose. SNCF TER Midi-Pyrénées est partenaire des Siestes électroniques, un festival pas comme les autres, rendez-vous incontournable et ouvert à tous au cœur de Toulouse.

À contre-courant. Si l’on devait décrire l’état d’esprit de ce festival né à Toulouse en 2002, c’est bien l’expression qui convient. Les bien-nommées Siestes électroniques, c’est avant tout un concept : la musique assise, voire couchée. Parce que nous apprécions mieux écouter les musiques électroniques non-dansantes, en fin d'après-midi allongés dans l'herbe. En un mot : intime. 
(Lire la suite de l’article)

Séjours linguistiques pour les classes de CM1 et CM2

voyage01 | 21 janvier, 2016 16:41

En juillet 2017, les enfants des classes de CM1 et CM2, inscrits à l'école de langue depuis plusieurs années et qui ont pu bénéficier d'un apprentissage régulier de la langue anglaise, partiront une semaine en Irlande dans le cadre d'un séjour linguistique, préparé sur-mesure. Pendant 6 jours, tous les matins, ils participeront à une classe d'anglais encadrée par un professeur natif. Les après-midi seront réservés à la découverte de leur lieu de séjour et aux activités sportives et culturelles typiques.

L’ALEM (Association Linguistique de L’École des Maternel) a été créé en 1984  par une coordination de parents d’élèves en collaboration avec le directeur d'école. La volonté était que les enfants, dès leur plus jeune âge aprennent la langue internationale, comme c'est le cas dans de nombreux pays.

En 1987, un première échange linguistique a été réalisé avec la ville de Wilmington (Deleware - Côte Est) en partenariat avec un organisme (ACFA).

A partir de 1989, les deux associations Comité de Jumelage et ALEM organisent le salon des vins pour dégager des fonds et financer les échanges.

En 1990, le comité de Jumelage a conclu un jumelage avec la ville de Techumseh (située dans le Michigan, à 100 Km à l'Ouest de Détroit) car La Verpillière accueille le siège national de Tecumseh Europe (groupe américain leader mondial dans le domaine des compresseurs hermétiques, des moteurs thermiques, des pompes et des arbres de transmission). Il était donc tout à fait naturel de créer un échange avec les enfants de Tecumseh.

Jusqu’en 2003, les enfants de l’école des Marronniers ont pu bénéficier régulièrement d’un voyage de fin d’année à Tecumseh et d’un échange avec les enfants américains. Cette initiative a d’ailleurs suscité, chez les enfants, de nombreuses vocations et un grand intérêt pour la culture anglo-saxonne.

Entre 2003 et 2007, l’association ALEM a proposé, aux enfants, des séjours d’immersion avec l’organisme NACEL en American Village.

En septembre 2008, le bureau de l’ALEM a décidé de redonner sa dimension d’origine à l’association : permettre aux enfants de mieux appréhender la langue anglaise avec un voyage dans un pays anglo-saxon en fin d’année scolaire.

En accord avec la mairie, l’ALEM (Association Linguistique de l’École des Marronniers) est donc devenue l’ALEV (Association Linguistique des Enfants de la Verpillière) en janvier 2009 et s’est ouvert à tous les enfants des classes primaires désireux d’apprendre l’anglais.

L’enfant n’a pas plus de difficultés d’apprendre 2 langages qu’un seul ! C’était déjà vrai pour nos parents et grands parents qui parlaient souvent le français et le patois !

La langue internationale doit être une « matière » d’enseignement équivalente au Français. En fin de lycée, les jeunes gens devraient être parfaitement bilingues, quelle que soit la carrière qu’ils envisagent. La connaissance de la langue internationale doit être une aide et non un frein à la poursuite de leurs études. Cela était vrai en 1984 et il semble que cela soit indispensable aujourd'hui !